Entrer dans le temps de l’Avent… en faisant une vidéo

La situation exceptionnelle de ces temps m’a amené à faire ce que je n’avais jamais imaginé de faire auparavant : montage vidéo. Ceci est ma deuxième vidéo de ma vie.

Parfois amusant, parfois drôle… — enfin, je parle du travail du montage, non pas du contenu de la vidéo elle-même — mais c’est un travail qui demande beaucoup de concentration, beaucoup (x 10) de patience, et beaucoup (x 100) de calme. L’image d’un-e réalisateur-trice d’un film a radicalement changé chez moi depuis peu.

Bon temps de l’Avent !

Laissez paître vos bêtes (Noël ancien français)

Laissez paître vos bêtes,
Pastoureaux par monts par vaux ;
Laissez paître vos bêtes,
Et venez chanter Nau !

1/ J’ay ouï chanter le rossignol
Qui chantait un chant si nouveau,
Si haut, si beau, si résonneau.
Il m’y rompait la tête,
Tant il prêchait et caquetait ;
J’ay donc pris ma houlette,
Pour aller voir Noël.

2/ Je m’enquis au berger Nolet,
As-tu ouï le rossignolet,
Tant joliet qui gringotait,
Là haut sur une épine ?
Ouï, dit-il, je l’ay ouï,
J’en ai pris ma houssine,
Et m’en suis réjoui.

3/ Nous dîmes tous une chanson,
Les autres y sont venus au son.
Or, sus, dansons, prends Alison !
Je prendrai Guillemette,
Et Margot prendra le gros Guillot.
Qui prendra Péronnelle ?
Ce sera Tallebot.

4/ Ne dansons plus, nous tardons trop ;
Allons y tôt, courons le trot,
Viens tôt, Margot, attends, Guillot !
J’ay rompu ma courette ;
Il faut racoutrer mon sabot.
Or, tiens, cette aiguillette,
Elle te servira trop.

Dur, dur, d’être pasteur…

Comment-etre-cure-aujourdhui

Image trouvée ici

Voici un texte humoristique que j’ai partagé lors de l’apéritif qui a suivi mon culte d’installation.

Dur, dur d’être pasteur. Un pasteur reçoit plus de coups de pied que de coups de cœur. S’il est jeune, il manque d’expérience ; s’il a des cheveux blancs, il est trop vieux. S’il a cinq enfants, c’est trop ; s’il n’en a pas, il montre le mauvais exemple. Si sa femme joue de l’orgue[1], elle se met en avant ; sinon, elle n’est pas assez impliquée dans la paroisse. S’il prêche en lisant ses notes, il n’est pas inspiré ; s’il improvise, il est trop superficiel. S’il passe trop de temps à étudier, il néglige ses paroissiens ; s’il fait des visites à domicile, il gère mal son temps. S’il est attentif aux pauvres, il est démagogue ; s’il s’occupe des riches, il est intéressé. S’il suggère des améliorations, c’est un dictateur ; s’il ne le fait pas, il n’a aucune vision. S’il prend trop d’exemples dans ses prédications, il néglige la Bible ; s’il n’utilise pas assez d’histoires anecdotiques, il n’est pas clair. S’il dénonce le mal, il est légaliste ; sinon, il compromet l’Évangile. S’il prêche une demi-heure[2], il est creux ; si c’est moins long, c’est qu’il n’a rien à dire. S’il prêche la vérité, il heurte les sensibilités ; s’il ne le fait pas, il est fadasse. S’il ne parvient pas à plaire à tout le monde, il fait du mal à l’Église ; s’il cherche à plaire tout le monde, il n’a aucune conviction. S’il prêche la contribution ecclésiastique[3], c’est un grippe-sou ; sinon, il néglige la vie de son Église[4]. S’il prêche régulièrement, les gens sont fatigués d’entendre toujours la même personne ; s’il invite d’autres prédicateurs, il fuit ses responsabilités. Et vous trouvez que votre pasteur a la vie facile ! Aimeriez-vous être à sa place ?

Moralité : Aimez votre pasteur.

(Texte original : The Word for Today, 29.10.2014, Bob and Debby Gass)

[1] Dans le texte original : « Si sa femme chante dans la chorale » (mais la mienne est organiste…).

[2] Dans le texte original : « S’il prêche une heure ».

[3] Dans le texte original : « S’il prêche la dîme ».

[4] J’ai enlevé une phrase concernant le salaire du pasteur, car la situation des Églises congrégationalistes est différente de la nôtre.

Perspectives protestantes : « Le corps, encore. Regards croisés sur le corps »

IMG_2230 Perspectives protestante. Société – théologie – culture, est une nouvelle revue d’inspiration protestante et destinée à un large public. Vous rappelez-vous du Bulletin du Centre protestant d’Etudes et des Cahiers protestants, publiés jusqu’il y a quelques années respectivement dans le canton de Genève et celui de Vaud ? Ces publications contribuaient à l’articulation entre la réflexion théologique des hommes et femmes de l’Eglise et les préoccupations et les problèmes de société et de culture de notre temps. Leurs récentes disparitions – provoquées plutôt par des difficultés financières que par leur manque de pertinence – ont été regrettées par beaucoup. La nouvelle revue tente de reprendre le flambeau et d’offrir un espace dans lequel la pensée protestante s’exprime à travers la délicate mise en dialogue entre société, théologie et culture.

L’as2015.04.25_corps-encore_perpspectivesprotestantessociation qui porte cette revue voudrait organiser chaque année une journée de réflexion en lien avec la publication des cahiers (pour le moment 2 fois par an). Sa première manifestation aura lieu samedi prochain, le 25 avril, à Genève (à l’Espace Fusterie, dès 8h45). L’agence de presse « ProtestInfo » a publié une brève à ce sujet (puisée ICI) :

« L’Espace Fusterie accueillera samedi 25 avril la première journée de rencontre organisée par l’association Perspectives Protestantes. Le professeur d’Ancien Testament Philippe Lefebvre, la philosophe Claude Habib et le théologien Bernard Rordorf s’intéresseront au thème «le corps, encore». Une journée de rencontre et deux publications annuelles, c’est la formule choisie par cette toute jeune association romande, qui cherche à promouvoir la réflexion théologique grand public, en débat avec la culture et les problèmes de société, dans le prolongement de la tâche qu’avait menée le Centre protestant d’études. »

Si vous n’êtes pas loin de Genève, n’hésitez pas à vous y rendre. Cela vaudra la peine.

P.-S. (24 avril) : ProtesInfo a consacré un article ce matin à ce sujet : «“Perspectives protestantes” se frotte au corps».

« Des visites bénévoles qui font chaud au cœur »

Capture d’écran 2015-03-02 à 16.27.49Une émission a été réalisée au sujet d’un beau ministère qui est la visite des bénévoles. C’est en lien avec la formation des visiteurs et visiteuses bénévoles qui commence ce soir (je viens d’acheter de quoi boire et grignoter pendant la pause). N’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant pour découvrir le reportage sur celles et ceux qui transportent un peu de lumière et de chaleur : Emission Passerelle : « Des visites bénévoles qui font chaud au cœur ».

« Et si vous veniez me rencontrer? »

Flyer formation visites 2015_definitifProtestInfo parle de la formation des visiteurs et visiteuses bénévoles proposée par une équipe œcuménique des trois Églises reconnues du canton. Pour lire l’articles cliquez sur le lien suivant : Les Eglises de Neuchâtel formeront ensemble leurs visiteurs – protestinfo.

Et comme les inscriptions sont encore ouvertes, n’hésitez pas à partager les infos autour de vous.

A table pour célébrer !

IMG_1906 - Version 2Dimanche 25 janvier, les entants et les moniteurs du culte de l’enfance ont organisé avec moi un culte-déjeuner autour du thème de la multiplication des pains (Mt 14,13-21). Environ 120 personnes se sont rassemblées pour partager ensemble un moment de convivialité et de recueillement, dans une ambiance chaleureuse que vous pourrez découvrir en cliquant ICI.

Une conférence, pour s’ouvrir à l’Eglise universelle

Une annonce pour la prochaine conférence de Julie

EREN - paroisse du Val-de-Travers

Qui de nous connait le Conseil Oecuménique des Eglises? Qui de nous sait ce que ce Conseil veut nous dire, à nous paroissiens de ce coin de Suisse? Qui de nous a déjà mangé un repas coréen?!

C’est pour en savoir plus que nous vous invitons à: une conférence, puis un culte, et enfin un souper coréen, le samedi 18 octobre prochain, à Môtiers, cure et temple.

Et le document ci-contre vous en dira plus et, nous l’espérons, vous fera envie de participer à ce triple événement.

Julie Paik, théologienne et René Perret, pasteur

2914-10-18 - Conférence de Julie Paik

Voir l’article original

Les protestants aussi attendent François en Corée

EPA1464947_ArticoloVoici un petit entretien à l’occasion du voyage du pape François en Corée (14-18 août) : « Les protestants aussi attendent François en Corée ». (Si vous avez envie de lire l’intégralité de l’entretien transcrit en italien que la rédaction a transmis au pape ou à ses entourages, voici le texte : Papa Francesco in Corea del Sud

Qu’il partage un message de paix et d’espérance. Et que les chrétiens coréens sachent l’écouter…